Bodyguard : L’App contre le Cyberharcelement

1 jeune sur 2 serait directement concerné par le harcèlement. Soit en tant que victime, soit en tant qu’agresseur. C’est ce qu’il ressort de l’audition publique du Sénat sur le harcèlement qui s’est tenue hier.

Le harcèlement : ce fléau.

Les chiffres sont alarmants selon une études publiée par l’Institut Montaigne que je vous invite (vivement) à lire : https://www.institutmontaigne.org/blog/harcelement-scolaire-la-question-est-aussi-cyber

Dans cette histoire, tout le monde est coupable :

  • Les parents ne se rendent pas suffisamment compte du phénomène et ne connaissent rien aux applications des jeunes ;
  • Les ados minimisent les faits à moins d’en être directement victimes ;
  • Les plateformes ne modèrent qu’à la tête du client ;
  • L’Etat, ne fait évoluer ni le code pénal ni le code de l’éducation pour proposer des solutions adaptées.

Face à cette situation, il existe heureusement quelques solutions et recommandations, malheureusement peu connues :

  • La plus importante est menée par les parents : ils doivent s’auto éduquer aux outils numériques utilisés par leurs enfants ;
  • Réagir vite : quand une campagne de cyber harcèlement est lancée, la vie d’un ado peut être détruite en seulement 10 jours ! 10 jours, c’est le temps qu’il faut pour perdre le temps sur la viralite d’un contenu. Le fait d’attendre que ça passe ne fait qu’empirer les choses ;
  • S’entourer d’associations : elles seules ont suffisamment de poids pour faire pression sur les plateformes pour modérer les contenus haineux ;
  • Se doter d’outils numériques adaptés : instaurer un contrôle parental systématique sur les Smartphones des ados + installer l’app Bodyguard.

Bodyguard modère automatiquement les réseaux sociaux

Cette application est un coup de génie et est unique en Europe. Crée par l’autodidacte Charles Cohen, elle est entièrement gratuite pour les particuliers.

Comment ça marche ? Vois connectez l’appli à vos réseaux sociaux et elle travaille toute seule. Plus besoin d’avoir peur de recevoir de messages haineux, l’appli vous protège avant que vous ne receviez de tels messages.

https://www.bodyguard.ai/fr/

Seul bémol : Si Bodyguard offre un service de modération innovant, elle n’est pas applicable sur le réseau social TikTok qui n’a pas souhaité établir de partenariat avec Bodyguard.

Sinon voici la liste des réseaux sociaux sur lesquels s’applique Bodyguard : Facebook, Twitter, YouTube, Instagram et LinkedIn.

Une conclusion ?

Les experts insistent sur plusieurs points :

  • Premièrement : le cyber harcèlement n’est que le prolongement d’un harcèlement réel et est fait par quelqu’un qui connaît la victime ;
  • Deuxièmement : il faut absolument lever un tabou et expliquer aux enfants à quel point les photos de nude sont dangereuses pour ceux qui les prennent ;
  • Troisièmement : liker ou partager des contenus haineux ou harcelants, c’est participer au harcèlement. Les jeunes sont nombreux à le faire, mais peu se rendent vraiment compte de la portée de leurs actes.

Pour ma part, je n’ai formé aucun partenariat avec Bodyguard mais il m’a paru que l’initiative méritait d’être partagée. Si vous souhaitez plus de renseignements sur cette app je vous renvoie à son site internet ou vers cet article du Figaro qui en parle.

Enfin, si vous ou votre enfant êtes concernés par le harcèlement scolaire, je vous renvoie vers l’association Hugo : https://www.asso-hugo.fr/

Bien à vous.

Marie.

Dernières nouvelles du blog

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :