Christianisme et Islam : 99% de points communs

jesus christ figurine

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je me lance dans un article sur la religion. Voici une chose bien nouvelle dans ce blog ! Je pense que ce n’est un secret pour aucun de mes lecteurs, depuis cinq ans, c’est au Maroc que je vis (principalement). Or, en posant mes valises dans ce pays extraordinaire, non seulement j’ai appris énormément de choses sur la riche culture marocaine, mais j’ai découvert aussi l’islam. Et il faut le dire, j’ai été frappée de découvrir au fur et à mesure des mois et des années, la quantité de points communs qu’il peut y avoir entre les trois grandes religions monothéistes que sont le judaïsme, le christianisme et l’islam.

C’est parti pour une petite liste non exhaustive de points communs. Je vous souhaite une très bonne lecture 🙂

PS : Cet article est écrit dans un esprit de compréhension, vulgarisation et de tolérance. Le sujet étant un peu « touchy », je suis obligée de préciser que les commentaires allant à l’encontre de cet esprit de bienveillance ne seront pas acceptés 🙂

1. Un seul Livre, un seul Dieu

Commençons par poser les bases et par dire les évidences : le Christianisme et l’Islam sont deux religions monothéistes, c’est-à-dire qu’elles ne vénèrent qu’un seul Dieu. Sur ce point, tout le monde semble à peu près d’accord, bien que la question de la Trinité (=le Père, le Fils et le Saint Esprit) du Christianisme puisse apporter quelques éléments de débat du monothéisme.

Cependant, si nous sommes d’accord pour dire que l’Islam et le Christianisme ne vénèrent qu’un seul Dieu ? Qui est-il ? Ou qui sont-ils ? Est ce qu’il s’agit de Dieux différents ou bien du même Dieu vénéré de deux manières différentes ? A cette question, le Christianisme répond que les Chrétiens vénèrent le même Dieu que les juifs, et l’Islam répond que les musulmans vénèrent le même Dieu que les juifs et les chrétiens. Un seul Dieu, donc.

Un seul Dieu, mais plusieurs livres. L’islam suit les préceptes du Saint Coran tandis que le Christianisme suit les préceptes de la Sainte Bible. Quelle différence entre les deux textes fondateurs ? La Bible est une compilation de textes racontant l’histoire des prophètes depuis Adam et Eve et de manière chronologique. Tandis que le Coran est une compilation de révélations (dans le sens mystique du terme) qui ont été faites au prophète Mohammed. Ces révélations ont été par la suite regroupées en sourates (chapitres) et mises dans l’ordre de la sourate la plus longue à la sourate la plus courte. Point d’ordre chronologique ici.

2. 99,9% de prophètes en commun

L’islam, le christianisme et le judaïsmes sont aussi appelés, des « religions abrahamiques » en référence à Abraham (Ibrahim, en arabe), l’un des premiers prophètes reconnus par les trois religions. Et ce n’est pas le seul, loin de là : en réalité, tous les prophètes que les chrétiens et les juifs connaissent dans la Bible (David, Moïse, Noé, Elie et des centaines d’autres) sont également cités dans le Coran et reconnus par l’Islam.

Prenons l’exemple d’Abraham qui est un prophète à la fois juif, chrétien et musulman (même si lui même n’utilisait pas ces termes), tant et si bien qu’on lui donne le nom de « patriarche » (= fondateur) et pour les musulmans il est nommé « l’ami intime de Dieu ». Abraham est un vieil homme qui a eu son premier fils à l’âge de 85 ans (Ismaël) et le second à plus de cent ans (Isaac). Un jour, Dieu, qui connaît l’attachement d’Abraham pour ses fils, lui demande d’offrir Isaac en sacrifice. Abraham, qui a une très grande confiance en Dieu, est sur le point de tuer son fils quand l’archange Gabriel lui attrape le bras pour l’arrêter, lui explique que c’était un test et lui désigne un bélier à sacrifier à la place de son fils. Cette histoire est racontée aussi bien dans la Bible que dans le Coran et a donné lieu à l’une des fêtes musulmanes les plus importantes : l’Eid El Kebir, aussi appelée fête du sacrifice.

3. Sem

Comment ? Non pas « comment », mais « qui » ? Sem est un personnage peu connu et qui a pourtant eu beaucoup d’influence sur la culture monothéiste méditerranéenne. Sem, c’est l’un des trois fils de Noé (comme dans Arche de Noé et Déluge). Et pourquoi Sem est il important ? Parce qu’il a notamment donné son nom à un groupe de langues que l’on appelle les « langues sémitiques » et qui ont une origine commune, j’ai nommé : l’arabe (langue de Mohammed), l’araméen (langue de Jésus) et l’hébreu (langue de Moïse).

Tout cela pour dire que, n’en déplaise à certains : mais l’islam, le christianisme et le judaïsme partagent une culture, une origine et une langue commune. Egalement, il est faut de parler d' »antisémitisme » quand on pense à quelque chose qui est contre le judaïsme (on ferait mieux de parler d' »antijudaïsme »), puisque l’antisémitisme, c’est le fait d’être contre ce groupe culturel, religieux et linguistique qui regroupe la quasi-totalité du bassin méditerranéen.

4. Le jeûne

Dans la Bible, nous est racontée l’histoire de Jésus qui est parti jeûner 40 jours dans le désert pour ne plus être soumis à la tentation de Satan. En mémoire de cet évènement, les chrétiens observent chaque année une période de 40 jours de jeûne que l’on appelle le Carême et qui précède la fête de Pâques. Cependant, bien que le jeûne soit une pratique souvent citée dans la Bible (par exemple dans l’ancien testament, le prophète Elie jeûne pour demander à Dieu de lui donner un enfant), il n’est question nulle part des règles que doivent suivre les chrétiens qui doivent jeûner. De quoi doit-on se priver ? Combien de temps doit durer le jeûne ? Chacun y va de ses possibilités et de ses convictions.

En revanche en Islam, le jeûne est une pratique très encadrée par des règles relativement précises : le musulman doit jeûner du lever au coucher du soleil en se privant de boisson et de nourriture et ceux, pendant tout le mois de Ramadan (28 jours). Il existe une multitude de règles qui viennent préciser les conditions dans lequel le jeûne peut se dérouler, ou au contraire, ne pas se dérouler.

5. Le rituel de l’eau

Dans la religion chrétienne, une personne n’est chrétienne qu’une fois qu’elle a été baptisée. Ai-je besoin de rappeler que le baptême est un rituel qui utilise de l’eau ? Or savez-vous que ce n’est pas Jésus (Issa, en arabe) qui a inventé ce rituel. En effet, Jésus l’a emprunté à son cousin Jean le Baptiste (Baptiste/Baptême) qui baptisait ses fidèles, non pas dans une coupe comme c’est le cas aujourd’hui, mais carrément dans le fleuve Jourdain !

En Islam, l’eau est également utilisée comme un purifiant puisqu’elle sert à réaliser les ablutions (nettoyage des avant-bras, de la tête et des pieds) avant chaque prière, cinq fois par jour. Une légende dit même que c’est quand il pleut qu’Allah entendrait le mieux les prières des fidèles.

6. La prière

Enfin, si les chrétiens ont pour principale prière le Notre Père, les musulmans ont la Fatihah. Or, ces deux prières sont extrêmement similaires dans leur contenu et pour vous le prouver, je vais les insérer ci-dessous, l’une à côté de l’autre. Il s’agit bien entendu dans les deux cas de traductions puisque aucune prière n’a originellement été énoncée en français.

Prière chrétienne

Notre Père, qui êtes aux cieux

Que ton nom soit sanctifié

Que ton règne vienne

Que ta volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel

Donne nous aujourd’hui notre pain de jour

Pardonne nous nos offenses

Comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés

Ne nous laisse pas entre en tentation

Mais délivre nous du mal

Prière musulmane

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Louange à Allah, Seigneur de l’univers.

Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

Maître du Jour de la rétribution.

C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours.

Guide-nous dans le droit chemin,

Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

7. L’archange Gabriel (Jibril, en arabe)

Voici encore un personnage que l’on retrouve dans les trois religions monothéistes et que l’on peut même qualifier de personnage central. Dans l’Ancien Testament (ou Torah), Gabriel est notamment le personnage qui retient le bras d’Abraham avant que celui-ci ne sacrifie son fils.

Dans le Nouveau Testament, Gabriel est celui qui annonce à Marie (Meriem) qu’elle sera la mère de Jésus (Issa).

Enfin, si le Coran raconte également ces histoires, il ajoute quelques chose de nouveau : puisque tout le Coran serait composé uniquement de révélations faites/ dictées par l’ange Gabriel au Prophète Mohammed.

Conclusion

Entre l’Islam et le Christianisme, il existe une base culturelle, linguistique et historique commune solide et une multitude de points de convergences. Et c’était important pour moi aujourd’hui d’en parler, pour battre en brèche nombre d’idées reçues partagées par le plus grand nombre.

Ce mois de février 2021, je vais vous proposer plusieurs articles sur le thème du Maroc. On parlera notamment histoire, art, jeûne, tourisme, langues, hammam, cuisine et bien d’autres choses 🙂 En attendant, prenez bien soin de vous !

Marie

Dernières nouvelles du blog

Lady Oscarine et ses créations pour enfants

Bonjour à tous, Aujourd’hui, je voulais vous parler des créations d’une de mes amies. Maman de deux jeunes garçons, elle s’est lancé il y a quelques années dans la confection de livres pour enfants. D’ailleurs j’avais consacré un article l’année dernières aux Aventures de Patatouille dont elle est l’auteure. Les livres sur les aventures deLire la suite « Lady Oscarine et ses créations pour enfants »

Soupe de lentille façon turques (Végane)

Bonjour à tous, Je prends un peu d’avance sur le programme du vendredi, mais j’avais hâte de partager avec vous cette délicieuse recette de soupe de lentilles Corail. Il s’agit d’une recette traditionnelle turque qui convient parfaitement aux régimes végétariens et véganes tant elle est riche en protéines végétales et en fer. Ci dessous ⬇️Lire la suite « Soupe de lentille façon turques (Végane) »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :