J’ai testé : Les escroqueries au recrutement

serious black businessman typing on laptop during remote work

Bonjour à tous,

J’espère que vous vous portez à merveille. Pour ma part ça va pas trop mal, mais je voulais partager avec vous une expérience assez désagréable qui m’est arrivée récemment. Je voulais en parler parce qu’avant que ça m’arrive je ne connaissais absolument pas le type d’escroquerie dont j’ai failli être victime et j’espère que cet article aidera le plus grand nombre. Si vous connaissez cette arnaque, n’hésitez pas à le dire dans les commentaires 🙂

Sans vous faire plus attendre, voici ce qui s’est passé, ce que j’ai découvert et comment j’ai pu éviter de tomber dans les problèmes.

Le contexte de l’escroquerie

Alors voilà, j’ai l’espoir de pouvoir vivre un jour de ma passion d’écrivain, mais étant donné que ce n’est pas encore le cas, j’ai une activité de rédactrice / écrivain public en parallèle de mon blog.

Bref, pour gagner ma vie, je postule à des dizaines d’offres freelance ou CDD et notamment à une offre (que je ne peux pas vous montrer puisqu’elle a rapidement été supprimée) de correcteur / relecteur qui est postée sur un site de recrutement et déposée par une agence de recrutement. L’annonce propose un CDD de 6 mois avec des missions bien définies et une période d’essai d’une semaine.

Quelques jours après avoir postulé je reçois cette réponse par mail :

Dans cette réponse, il y a bien des petites choses qui m’interrogent, mais à ce stade rien de grave. Je dois préciser que je reçois ce mail sur mon téléphone et qu’il n’y a que le nom de l’expéditeur qui apparaît avec son logo, mais pas l’adresse mail (c’est important pour la suite).

Je donne mon accord pour la période d’essai et fournis les informations demandées. Dans mon esprit, je vais être recontactée très rapidement pour les formalités administratives et surtout sur le contenu et la mise en place de la mission.

Comment je me suis rendue compte qu’il s’agissait d’une escroquerie ?

Alors, je le reconnais, j’étais pas forcément assez concentrée dès le départ, sinon j’aurais remarqué que :

  • l’adresse mail était en gmail. com ;
  • personne ne dit  » est de convenance » ;
  • le mail n’est pas personnellement signé ;
  • il y a plusieurs fautes d’orthographe dans le corps du mail ;
  • mon interlocuteur insiste sur les thèmes de la motivation et de la confiance.

Cependant à ce stade, je me dis que j’attends un retour de leur part pour en savoir un peu plus. Après tout, l’offre mérite de s’y attarder.

Ce qui finalement allume toutes les alertes dans ma tête, ce sont deux choses :

  • Je reçois une réponse par mail qui insiste sur le virement de 300 euros que je dois recevoir pour la période d’essai, alors qu’à ce stade aucun document n’a été signé et que je suis toujours dans l’attente de la plupart des informations concernant la mission ; et surtout, le mail insiste sur le fait que l’argent est là pour « prévenir de tout litige » ;
  • Je reçois peu après un coup de téléphone d’une personne qui prétend être le responsable financier de l’entreprise et qui dit me contacter encore une fois à propos du virement mais sans me donner encore la moindre information sur ma mission. Par ailleurs, il faut le préciser, le niveau de langage de cette personne ne correspond absolument pas à l’idée qu’on se fait d’un responsable financier ou d’un comptable.

Sur ce, j’envoie immédiatement un mail à la soi disant agence de recrutement et je leur dit que je refuse tout virement tant que je n’ai pas obtenu un certain nombre d’informations (quel est le nom de mon interlocuteur, le nom de l’entreprise, comment va se dérouler la mission, etc.) et surtout je leur fais remarquer que s’ils avaient eu l’intention de me faire signer un CDD, il aurait fallu qu’ils possèdent mon numéro de sécu, ce qui n’était pas le cas.

Après cela, je n’ai reçu plus aucune réponse de la part de cette ou de ces personnes. J’ai alors vérifié l’adresse IP de l’expéditeur et un coup, le mail était expédié des USA, un autre coup du Vietnam. Cela a confirmé mes doutes, puisqu’aucune entreprise de recrutement ayant pignon sur rue n’utiliserait de VPN.

Quelle est la morale de l’histoire ?

Après cette vilaine expérience, j’ai fait mes petites recherches sur Internet et j’ai découvert que ce type d’arnaque ciblait principalement les métiers considérés comme « peu qualifiés », mais surtout des métiers liés à la précarité. Ainsi, les personnes ciblées peuvent être en réel besoin d’argent et être très motivés par les sommes d’argent proposées.

L’idée c’est que les escrocs vont proposer une offre d’emploi alléchante et avec une proposition de salaire supérieure à la moyenne du marché pour augmenter la motivation du « candidat ».

Ensuite, les objectifs des escrocs vont différer, parfois il s’agit d’une arnaque aux chèques, parfois il s’agit de récupérer des informations pour une usurpation d’identité. Dans mon cas précis, je ne peux pas vous dire exactement quel était l’objectif des arnaqueurs, mais une chose est certaine, j’ai bien fait de refuser l’argent.

La morale que j’en tire est donc la suivante :

  • Il faut être absolument vigilant à tous les détails dans ce type de circonstances ;
  • il ne faut ni accepter ni envoyer de l’argent avant qu’il y ait un cadre légal ;
  • il faut se méfier des gens qui jouent sur la confiance et la motivation ;

Enfin, à cause de la crise du covid, beaucoup de personnes ont été privées de revenus stables et malheureusement, les escrocs jouent sur l’appât de l’argent. Si jamais vous êtes victime d’une escroquerie sachez qu’il existe un numéro que vous pouvez contacter :

Voilà, j’ai fini cet article un peu différent des autres.

Comme toujours, prenez soin de vous.

Marie

Dernières nouvelles du blog

couple hands love sitting

Ella et Arthur : Chapitre 6

Lire l’histoire depuis le début Lire le chapitre précédent Ella et Arthur : Chapitre 5 Trois semaines plus tôt. Paris. Le lendemain, j’appelle Coralie pour lui annoncer mon diagnostic et lui dire que mon arrêt maladie a été prolongé d’un mois. La gentille Coralie est toute en peine de m’annoncer qu’elle a vu passer maLire la suite « Ella et Arthur : Chapitre 6 »

Bodyguard : L’App contre le Cyberharcelement

1 jeune sur 2 serait directement concerné par le harcèlement. Soit en tant que victime, soit en tant qu’agresseur. C’est ce qu’il ressort de l’audition publique du Sénat sur le harcèlement qui s’est tenue hier. Le harcèlement : ce fléau. Les chiffres sont alarmants selon une études publiée par l’Institut Montaigne que je vous inviteLire la suite « Bodyguard : L’App contre le Cyberharcelement »

photo of man touching his head

BURN-OUT Clé 5 : Ne pas accepter l’inacceptable

Le syndrome d’épuisement professionnel, s’il peut avoir de multiples causes, n’a en réalité qu’une seule origine : un mauvais schéma de pensée. En d’autres termes, les personnes les plus susceptibles de développer un burn out ont généralement pour point commun qu’elles partagent une certaine idée de la vie. Idée selon laquelle elles ne méritent leurLire la suite « BURN-OUT Clé 5 : Ne pas accepter l’inacceptable »

Un avis sur « J’ai testé : Les escroqueries au recrutement »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :