Ma salle de bain minimaliste

set of skin care products in contemporary bathroom

Bonjour,

Aujourd’hui, je voulais vous parler des cosmétiques que l’on retrouve dans ma salle de bain. Alors, contrairement à d’autres, je ne vais pas vous parler des crèmes de jour les plus chères, de mon shampoing anti-pelliculaire qui fait des boucles sublimes ou encore de mon déo 72H (72H, sérieux…). Tout simplement, parce que je n’ai rien de tout cela dans ma salle de bain !

Et oui, depuis presque 2 ans j’ai fait un immense tri vertical dans ma salle de bain et me suis débarrassée de la très grande majorité de mes cosmétiques. Je vais vous expliquer toutes les raisons dans cet article et surtout, je vais vous expliquer ce que l’on y retrouve actuellement et ce que ça m’a apporté comme bénéfices.

PS : Si type de contenu vous intéresse, n’oubliez pas de vous abonner à ce blog pour ne rien manquer de mes prochains articles 🙂

C’est parti !

Pourquoi j’ai vidé ma salle de bain de la plupart des cosmétiques

Alors ce qu’il faut savoir, c’est que jusqu’à mes 28 ans, j’étais une très grande fan de tous les types de cosmétiques aussi bien pour la peau que pour les cheveux. Mais depuis environ deux ans, il y a eu une conjonction de facteurs qui ont bousculé mes convictions et qui m’ont amené à prendre une décision radicale : vider ma salle de bain de tous les cosmétiques inutiles.

  1. Mon ancien job était formatrice dans le domaine de la prévention contre le risque chimique. J’ai donc relativement bien étudié le sujet du risque sur la santé et l’environnement des produits chimiques et je me suis rendue compte a) que l’impact de la chimie sur la santé des gens était réel et qu’on n’en mesurait pas encore toutes les conséquences et b) que la plupart des industriels n’avaient absolument aucun scrupule à utiliser des matières dangereuses dans la composition de leurs produits ;
  2. Je me suis mise au No Poo et j’ai été interpelée de voir à quel point mes cheveux allaient mieux et poussaient plus vite ;
  3. A cause du stress combiné aux substances allegisantes contenus dans les cosmétiques, j’ai développé une série d’allergies. C’est simple, ma peau est devenue du jour au lendemain intolérante à à peu près tous les cosmétiques : dès qu’elle entrait en contact avec un produit, la peau devenait rouge, chaude et gonflée jusqu’à ce que le produit disparaisse.

Ce que je souhaite dire, c’est que si aujourd’hui j’ai renoncé à l’usage de la très grande majorité des cosmétiques, c’est parce que de ma propre expérience, j’ai pu voir à quel point il y avait un effet néfaste sur la santé. Et sur la question des allergies, je suis d’accord pour dire que tout le monde n’est pas concerné, néanmoins le nombre de personnes concernées est de plus en plus important chaque année, et les cosmétiques, les produits d’entretien ménager et les produits phytosanitaires en sont la première cause.

Qu’est ce qui reste comme cosmétiques dans ma salle de bain ?

Un savon artisanal

Et quand je dis artisanal, je veux dire qui contient seulement les ingrédients de base pour faire un savon (eau, huile, soude ou cendre et éventuellement de l’huile essentielle). Sauf qu’aujourd’hui, même dans les magasins bio tous les savons qui sont vendus contiennent des additifs.

Pour remédier à cela les solutions que j’ai trouvé sont les suivantes :

  • Quand je suis au Maroc, j’utilise du savon noir artisanal ;
  • Quand je suis en Allemagne, j’achète dans les épiceries turques du savon d’Alep ;
  • Quand j’en ai la possibilité, je fabrique moi même mes savons.

Sur la question de fabriquer ses savons soi-même à la maison.

Les savons que j’ai fabriqué l’année dernière et leur petite boite
  • Non seulement c’est pas si compliqué,
  • ça coûte 10 fois moins cher qu’un savon « bio », « vegan », « zéro déchet », etc. qui se vend dans un magasin bio,
  • vous le faites une fois, et vous en avez pour toute l’année (donc vous gagnez du temps) ;
  • pour une fois, vous savez vraiment ce qu’il y a dedans.

Si tout ça, c’est pas votre truc, je vous invite à utiliser les applications Yuca et Mireille qui vont analyser la composition de vos cosmétiques et vous dire si c’est bien ou pas pour votre santé.

En résumer, je n’utilise ni gel douche, ni shampoing (même solide). Cliquez ici si vous souhaitez savoir par quoi je remplace le shampoing depuis plus d’un an.

2. Une crème nourrissante pour la peau

Pas de crème de jour, crème de nuit, sérum, eau florale, gommage, etc. J’ai un seul pot de crème dans ma salle de bain et c’est celui là :

La crème Nivea : les utilisations et bienfaits méconnus de ce produit culte  - Puretrend

Cette crème, personne n’en veut, mais c’est de la bombe ! Absolument TOUS tes problèmes de peau (surtout si tu as la peau sèche) sont résolus avec cette crème. Et je tiens à dire que cet article n’est pas sponsorisé. Encore une fois, ce dont je vous parle, c’est uniquement de mon expérience personnelle.

Alors je sais que beaucoup de personnes vont utiliser de l’huile végétale de coco ou d’olive ou d’argan, par exemple pour la peau. Je trouve que c’est une super idée, mais pour ma part je n’ai pas pu le faire pour des raisons d’allergie là-encore. Ceci étant je m’en sers avec beaucoup de précaution pour nourrir mes cheveux.

3. Une pierre d’alun naturelle

J’ai dit naturelle (pas de synthèse). Ca marche vraiment bien pour remplacer les anti -transpirants qui sont dans la majorité des cas bourrés de sels d’aluminium (la pierre d’alun en contient, mais pas de manière à être dangereuse pour nous) et autres substances toxiques ou allergisantes.

  • Disponible dans la plupart des magasins bios
  • Facile d’utilisation
  • Dure très longtemps
  • Economique

Si jamais vous n’êtes pas encore prêt à sauter le pas de la pierre d’alun, voici une liste de 6 déodorants à la composition irréprochable.

Ceci étant, je garde en tête deux choses importantes à propos de la transpiration :

  • la transpiration est un processus naturel et normal en termes de santé, il vaut mieux donc éviter de trop utiliser des anti transpirants (la pierre d’alun en est un) ;
  • ce sont généralement les phéromones de stress qui donnent cette mauvaise odeur à la transpiration (vous avez sans doute remarqué que la transpiration liée à une activité sportive ne sent pas mauvais) – si vous avez une transpiration qui sent particulièrement fort , cela doit donc vous alerter sur état émotionnel et votre niveau de stress.

4. Un dentifrice

J’ai essayé de fabriquer mon dentifrice moi même mais je n’ai pas été convaincue par le résultat. Sur ce dernier point, c’est donc moi qui vous demande vos conseils. Comment puis-je faire pour me débarrasser du dentifrice ordinaire ?

Dites moi vos solutions dans les commentaires !

J’ai hâte de lire vos réponse.

Prenez soin de vous et de vos proches.

Marie.

Dernières nouvelles du blog

couple hands love sitting

Ella et Arthur : Chapitre 6

Lire l’histoire depuis le début Lire le chapitre précédent Ella et Arthur : Chapitre 5 Trois semaines plus tôt. Paris. Le lendemain, j’appelle Coralie pour lui annoncer mon diagnostic et lui dire que mon arrêt maladie a été prolongé d’un mois. La gentille Coralie est toute en peine de m’annoncer qu’elle a vu passer maLire la suite « Ella et Arthur : Chapitre 6 »

Bodyguard : L’App contre le Cyberharcelement

1 jeune sur 2 serait directement concerné par le harcèlement. Soit en tant que victime, soit en tant qu’agresseur. C’est ce qu’il ressort de l’audition publique du Sénat sur le harcèlement qui s’est tenue hier. Le harcèlement : ce fléau. Les chiffres sont alarmants selon une études publiée par l’Institut Montaigne que je vous inviteLire la suite « Bodyguard : L’App contre le Cyberharcelement »

photo of man touching his head

BURN-OUT Clé 5 : Ne pas accepter l’inacceptable

Le syndrome d’épuisement professionnel, s’il peut avoir de multiples causes, n’a en réalité qu’une seule origine : un mauvais schéma de pensée. En d’autres termes, les personnes les plus susceptibles de développer un burn out ont généralement pour point commun qu’elles partagent une certaine idée de la vie. Idée selon laquelle elles ne méritent leurLire la suite « BURN-OUT Clé 5 : Ne pas accepter l’inacceptable »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :