JOUR 7 : Comment gagner en productivité grâce à la séance de travail ?

Bonjour les amis,

Nous voici déjà le septième jour du programme « 30 jours pour réaliser ses projets » (je vous explique tout ici)

Un Grand MERCI, en tout cas à ceux qui suivent ce programme ! N’hésitez pas à me faire des retours ou à me poser des questions dans les commentaires !

D’ailleurs, si ce n’est pas encore le cas, n’oubliez pas de vous abonner à mon blog ou à me suivre sur Instagram.

Hier j’ai abordé la question délicate du manque de temps pour réaliser ses projets. C’est donc tout logiquement qu’aujourd’hui je vais vous parler de ce qui est, selon moi, la meilleure manière d’organiser son temps de travail : la « séance de travail ».

Quel est l’intérêt de la séance de travail ?

J’ai découvert cette méthode de travail en 2016 alors que je venais d’arriver au Maroc, que je passais la plupart de mon temps complètement seule en télétravail. A cette époque, un certain nombre de mes collègues considéraient que si j’étais en télétravail au Maroc, avec personne pour me surveiller, cela voulait certainement dire que j’étais payée à ne rien faire.

Il fallait donc que je fasse mes preuves et à cette époque, je travaillais dans un organisme de formation avec pour mission de faire accéder l’entreprise, le plus rapidement possible, à une certification de qualité. J’ai donc fait des recherches sur plein de sujets et en particulier, c’est à ce moment là que j’ai compris à fond comment fonctionnait la pédagogie. Et il y a un principe fondamental en pédagogie : c’est qu’on ne peut bien se concentrer sur quelque chose que pendant un très court laps de temps. Au fur et à mesure que l’on baisse en énergie, le temps s’étire et devient de plus en plus inutile.

J’ai donc transposé cette règle à la manière dont je m’organise dans mon travail (je vous explique comment dans le prochain paragraphe) et le résultat a dépassé mes propres attentes : l’entreprise a passé sa certification en à peine trois mois !

L’intérêt de cette méthode est donc de vraiment gagner en efficacité. Ce que l’on veut ici, c’est de passer moins de temps à travailler mais que le travail que l’on a réalisé soit mieux valorisé, parce que notre énergie et notre concentration ont été utilisées de la bonne manière.

Comment fonctionne la séance de travail ?

Règle n°1 : Pour une séance de travail efficace, il faut écouter son corps

Je prends le risque de perdre la moitié de mon auditoire avec cette phrase, mais c’est pas grave 🙂

L’idée est que : Un cerveau et un corps qui sont fatigués, malades, stressés, ont faim, etc. ne sont pas en mesure de bien travailler. Ça ne sert donc à rien de maltraiter son corps en espérant obtenir de meilleurs résultats. Au contraire, prenez soin de votre corps pour qu’il ait beaucoup d’énergie et qu’il joue avec vous et non contre vous.

Si vous êtes fatigué, reposez vous. Cela vous permettra certainement d’éviter de gâcher 3 ou 4h de temps de travail et des jours entiers de frustration.

Par ailleurs, en plus d’avoir des besoins, notre corps a un rythme. Vous avez sans doute remarqué qu’à certaines heures vous avez davantage la force de faire de grandes choses tandis que d’autres moments sont beaucoup favorables à la réalisation de petites tâches qui ne demandent pas beaucoup d’engagement.

Si vous vous déchargez de cette culpabilité et que vous allez dans le sens de ce que votre corps est capable de faire à ce moment là, vous allez en gagner en productivité de manière spectaculaire.

http://www.public-writers.com

Règle n°2 : Pour avoir une séance de travail efficace, il vaut mieux réfléchir beaucoup et agir peu

Oubliez l’idée que votre valeur dépend de la quantité de travail que vous abattez chaque jour et adoptez la règle (bien connue en gestion de projet et en marketing) des 80/20 = 20% de vos actions peuvent impacter 80% de vos résultats.

Dans votre to do list, toutes vos tâches ne se valent pas :

  • Certaines sont indispensables mais ne vous apporteront aucun bénéfice ;
  • D’autres en revanches, sont souvent considérées comme optionnelles et reléguées au second plan alors qu’elles peuvent changer la donne.

Investissez le maximum d’énergie pour trouver quelles sont ces dernières et pour les mettre en place. Mais ça, ça ne suppose pas de rester derrière son ordinateur toute la journée. Ça demande d’avoir la possibilité de réfléchir régulièrement et sereinement sur cette question.

>>>Cet article est loin d’être terminé, mais pour éviter qu’il ne soit trop long et pénible à lire, je l’ai divisé en deux partie. La suite, demain !

En attendant, prenez bien soin de vous et de vos proches.

Marie

Dernières nouvelles du blog

couple hands love sitting

Ella et Arthur : Chapitre 6

Lire l’histoire depuis le début Lire le chapitre précédent Ella et Arthur : Chapitre 5 Trois semaines plus tôt. Paris. Le lendemain, j’appelle Coralie pour lui annoncer mon diagnostic et lui dire que mon arrêt maladie a été prolongé d’un mois. La gentille Coralie est toute en peine de m’annoncer qu’elle a vu passer maLire la suite « Ella et Arthur : Chapitre 6 »

Bodyguard : L’App contre le Cyberharcelement

1 jeune sur 2 serait directement concerné par le harcèlement. Soit en tant que victime, soit en tant qu’agresseur. C’est ce qu’il ressort de l’audition publique du Sénat sur le harcèlement qui s’est tenue hier. Le harcèlement : ce fléau. Les chiffres sont alarmants selon une études publiée par l’Institut Montaigne que je vous inviteLire la suite « Bodyguard : L’App contre le Cyberharcelement »

photo of man touching his head

BURN-OUT Clé 5 : Ne pas accepter l’inacceptable

Le syndrome d’épuisement professionnel, s’il peut avoir de multiples causes, n’a en réalité qu’une seule origine : un mauvais schéma de pensée. En d’autres termes, les personnes les plus susceptibles de développer un burn out ont généralement pour point commun qu’elles partagent une certaine idée de la vie. Idée selon laquelle elles ne méritent leurLire la suite « BURN-OUT Clé 5 : Ne pas accepter l’inacceptable »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :