Un ex-barman et restaurateur me raconte comment il a percé

Bonjour à tous !

Vendredi dernier, je partageais avec vous 10 recettes de cocktails que j’avais arrachées à un ex-barman. Aujourd’hui, il m’a fait le plaisir de bien vouloir partager avec moi les éléments qui, dans sa carrière, l’ont mené jusqu’au succès.

Cet article s’intitule donc : #lesclésdusuccès3

Le concept des #clésdusuccès est le suivant :

#Lesclésdusuccès est une série d’articles que je réalise sur le thème de la réussite professionnelle. Mon objectif est de réaliser des interview d’entrepreneurs ou de salariés se considérant comme ayant réussi professionnellement, d’en apprendre plus sur leur personnalité, leur vision du travail, etc. et surtout de tenter de découvrir ce qui a fait leur succès.

Il s’appelle Arthur et ensemble nous avons réalisés ce petit livret de « 30 Recettes de Cocktails » :

30 recettes de cocktails (avec ou sans alcool)

PDF Format A5 – Impression en livret Nombre de pages : 17 Auteur : Marie Micado ISBN : 978-2-9574717-0-6

2.00 €

Sans plus vous faire attendre, voici l’interview d’Ahmed et la réponse à « Comment a-t-il percé dans le secteur de la restauration? » :

1. Comment avez-vous débuté dans le secteur de la restauration ?

J’ai commencé en travaillant dans le milieu de la nuit : pubs, clubs, chicha lounge, etc.

2. A quel poste avez-vous débuté votre carrière ?

J’ai commencé en tant que Barman et Barrista.

3. Qu’est ce qui vous a séduit dans le secteur de la restauration ?

J’ai aimé le fonctionnement inhérent à ce secteur qui est basé sur la logique.

4. Quelles sont les contraintes de la restauration ?

Il y a un savoir-faire énorme qui est lié à ce secteur d’activité. Par exemple, pour un restaurant, il ne faut pas seulement savoir bien cuisiner pour se lancer, il faut aussi être capable de gérer une entreprise et avoir de solides connaissances en termes d’outils et d’aménagement des locaux.

Photo de Pixabay sur Pexels.com

5. Comment avez-vous évolué suite à votre premier poste ?

Je me souviens que j’avais une très grande soif d’apprentissage du métier. J’ai alors intégré plusieurs systèmes gastronomiques différents via des stages et travaillé dans des festivals. Les festivals sont supers pour apprendre le métier car ils impliquent un haut niveau de performance sur une très courte période. Je voulais apprendre des personnes qui étaient les meilleurs dans leur métier à l’époque.

6. Y a-t-il eu un moment où votre carrière a connu une croissance fulgurante ?

Oui, le jour où j’ai décidé de créer mon propre système gastronomique, spécialement dédié aux étudiants et aux personnels administratifs.

7. Quelles sont à votre avis, les qualités qui sont indispensables pour réussir ?

A mon avis, quand on se lance dans des projets tels que l’ouverture d’un restaurant ou équivalent, le plus important pour l’entrepreneur est d’avoir une vision très claire du résultat qu’il souhaite atteindre. Il doit connaître parfaitement les forces et les faiblesses de son concept. Il ne doit pas se laisser surprendre.

Photo de Elle Hughes sur Pexels.com

8. Comment avez-vous sauté le pas du salariat à entrepreneuriat ?

A force d’expérience, mon savoir-faire et mes compétences m’ont donné suffisamment confiance en moi pour me lancer.

9. Qu’est ce que votre travail vous a apporté ?

Un savoir-faire multidisciplinaire, de l’argent, et aussi un peu de sagesse.

11. Quels conseils pourriez-vous donner à quelqu’un qui souhaite se lancer à son compte dans la restauration ?

A mon avis, dans ce secteur comme dans d’autres, il est indispensable d’avoir une grande curiosité et de chercher à apprendre de ceux qui ont déjà réussi dans ce secteur en mettant en place leur propre système gastronomique.

12. Régularité ou performance ?

Régularité et performance. Les deux sont indispensables dans ce secteur.

13. Finalement, quelles sont les clés du succès dans la restauration ?

  • L’emplacement
  • L’emplacement
  • L’emplacement
  • Système et concept
  • Technologie et automatisation
  • Facility management
  • Avoir des partenaires professionnels
  • Respecter les standards du métier
  • Ne pas laisser les difficultés vous faire oublier vos objectifs.
Photo de Artem Beliaikin sur Pexels.com

Et voilà, cette interview est (déjà) terminée. On croise les doigts pour que le covid permette rapidement aux personnes qui en avaient le souhait, de pouvoir se lancer à leur tour.

En attendant, prenez soin de vous !

Marie


woman in blue dress standing on green grass field

BURN-OUT Clé 3 : Rejeter le culte de la performance

La performance, cette notion clé des sociétés occidentales depuis la Révolution industrielle. Il faut toujours chercher à faire mieux, toujours chercher à faire plus. Sur le plan collectif, la performance se mesure de manière chiffrée grâce au taux de croissance. La performance individuelle au cœur du burn-out De manière individuelle, il ne faut jamais seLire la suite « BURN-OUT Clé 3 : Rejeter le culte de la performance »

woman in blue dress standing on green grass field

BURN OUT Clé 2 : Connaître ses valeurs profondes

D’où provient un tel stress pouvant conduire au Burn out ? Même les spécialistes du sujet on dû mal à en énoncer les causes, tant il s’agit de quelque chose de subjectif. Ainsi, une situation peut tout aussi bien convenir à une personne et en rendre malheureuse une autre. Si l’on prend l’exemple du travail,Lire la suite « BURN OUT Clé 2 : Connaître ses valeurs profondes »

BURN OUT / Clé 1 : Accepter sa propre responsabilité

La vie humaine implique indubitablement son lot de souffrance. Ainsi, aucun corps n’échappe à la maladie, quelles que soient les formes de celle-ci. Le burn-out a cela de particulier qu’il présente à la fois des traits d’une maladie physique et ceux d’une maladie mentale. Ou, pour être plus exacte, dans le burn-out la souffrance mentaleLire la suite « BURN OUT / Clé 1 : Accepter sa propre responsabilité »

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :