Ce que le confinement m’a appris

Photo de Daria Shevtsova sur Pexels.com

Je ne sais pas vous, mais pour moi le confinement qui a eu lieu au printemps 2020 a été une vraie épreuve.

Mon conjoint et moi l’avons passé au Maroc. Nous sommes entrés en confinement le 24 mars et en sommes sortis le 24 juin. Sois trois mois d’enfermement à la maison, une seule autorisation de sortie par foyer et aucune autorisation d’aller se dégourdir les jambes à l’extérieur.

Ceci étant, nous n’avons pas attrapé le covid-19, qui était finalement l’objectif de cette opération.

Le confinement a d’abord été une épreuve physique pour des grands sportifs comme nous. Avant la pandémie, nous nous rendions chaque jour au sport. L’absence d’activité physique a pesé sur nos muscles et la sédentarité a pesé sur nos dos qui n’ont fait que des leurs pendant ces trois mois.

Le confinement a ensuite été une épreuve financière, puisque nous nous sommes tous deux retrouvé empêchés de travailler. J’ai moi-même été licenciée pendant cette période sans la possibilité de percevoir des indemnités de chômage. Quant à mon conjoint, son commerce s’est retrouvé au beau milieu d’un cluster et a tout simplement été fermé pendant toute cette période.

Tout cela nous amène bien évidemment à la question de l’épreuve psychologique qu’ont représenté le confinement et la pandémie de covid-19. Pendant tout le confinement, j’avais la conviction que la première chose que je ferais en sortant, serait d’aller manger dans tous les restaurants de la ville, de faire du shopping du matin jusqu’au soir et de passer des heures chez l’esthéticienne. Et bien vous savez quoi ? Oui j’ai mangé au restaurant, oui, j’ai été dans quelques boutiques et oui j’ai vu l’esthéticienne, mais rien de tout cela ne m’a apporté autant de joie que :

  • de pouvoir faire plus que quelques pas dans la journée et de sentir mon corps de nouveau être en action ;
  • sentir l’air de la mer ;
  • voir des arbres et des espaces verts ;
  • voir le visage d’autres êtres humains, même s’il est recouvert d’un masques ;
  • pouvoir me dire que je vais faire quelque chose de ma journée et être fatiguée en allant me coucher ;
  • pouvoir porter d’autres vêtements que des leggins ou des sur-vêtements ;
  • de pouvoir dire « bonjour » à d’autres personnes qu’à moi-même.

Finalement, ce que m’a appris ce confinement, c’est :

  • qu’il y a des choses dans notre quotidien qui n’ont pas autant d’important qu’on voudrait le croire ;
  • qu’il y en a d’autres en revanche, auxquelles on n’a pas forcément prêté attention, mais qui ont tout leur importance dans notre condition humaine :
    • la santé,
    • le bien-être psychologique,
    • le bien-être du corps,
    • le repos,
    • la proximité avec notre environnement naturel.

Et vous, qu’est ce que ce le confinement vous a appris ? Avez-vous changé des choses dans votre quotidien depuis le confinement ? Partagez vos expériences en commentaire.

Prenez soin de vous.

Marie.

Si vous aimez mon contenu et que vous souhaitez me soutenir afin que je vous propose des contenus de toujours meilleure qualité, voici le lien de ma cagnotte Tipee : https://fr.tipeee.com/marie-micado.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :